Les personnels du lycée du Mans rencontrent les député·e·s sarthois·es LREM Damien Pichereau et Pascale Fontenel-Personne

Une délégation de la section SNETAP-FSU de l’EPL du Mans (72) a rencontré deux députés sarthois de la Majorité présidentielle pour évoquer la situation actuelle de l’enseignement agricole.

Nous avons évoqué principalement deux sujets :  la situation des AESH (Accompagnant·e·s des élèves en situation de handicap et le projet de loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » et ses conséquences sur l’apprentissage public.

1. – La situation des AESH (Accompagnant·e·s des élèves en situation de handicap) :
Rappel : suite à l’action menée depuis la rentrée (journée du handicap, interventions nationales auprès du ministère et de la DGER, demande de groupes de travail, courriers aux Parlementaires), nous avions rencontré la collaboratrice de Damien Pichereau le 22 mars pour expliquer la différence de traitement de nos collègues AESH en établissements agricoles avec ceux exerçant à l’Éducation nationale. Nous lui avions proposé de venir à Rouillon pour qu’il approfondisse sa connaissance du fonctionnement des EPLEFPA. Sa collaboratrice nous avait précisé qu’elle se rapprocherait de Madame Fontenel-Personne qui est particulièrement sensible à ce sujet et proche de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Ces démarches sont à l’origine de la visite de ce 24 mai à La Germinière. M. Pichereau a déposé une question écrite à l’Assemblée nationale sur la base de nos revendications (à l’instar d’une dizaine de parlementaires sollicité·e·s par le SNETAP-FSU). Ces mobilisations ont conduit le ministre S. Travert à s’engager à faire respecter le décret et à donner la consigne aux DRAAF et par suite aux établissements d’établir les contrats des AESH sur 39 semaines. Or lors d’une CCP régionale saisie par un collègue AESH d’Angers le 18 avril, le DRAAF des Pays de la Loire a indiqué aux représentant·e·s du personnel qu’il n’avait rien reçu de la DGER. (suite…)

Continuer la lecture Les personnels du lycée du Mans rencontrent les député·e·s sarthois·es LREM Damien Pichereau et Pascale Fontenel-Personne

Bulletin L' Enseignement Agricole n° 29 : Bulletin spécial Élections professionnelles

Élections professionnelles  Un moment majeur de l'expression démocratique sur notre lieu de travail Nous serons tou.tes appelé.es jusqu'au 6 décembre prochain, à élire nos représentant.es aux Comités Techniques et aux Commissions…

Continuer la lecture Bulletin L' Enseignement Agricole n° 29 : Bulletin spécial Élections professionnelles

Le SNETAP-FSU interpelle les parlementaires mayennais sur le projet de loi concernant "la liberté de choisir son avenir professionnel"

A Laval, le 24 mai 2018

A Monsieur le Député

Monsieur le Député,

Le projet de loi « Liberté de choisir son avenir professionnel », réformant entre autre l’apprentissage va entrer en discussion au parlement. Ce projet de loi tente de relancer l’apprentissage par la seule approche de marché en donnant aux branches professionnelles la responsabilité de son pilotage, les régions n’étant plus que des acteurs secondaires. Ce rôle minime dévolu aux régions avec des financements réduits ne permettra pas d’assurer l’indépendance, la neutralité et la viabilité des CFA Agricoles.

Les orientations données dans ce projet de loi, qui a reçu un avis négatif de toutes les instances de concertation posent de nombreuses difficultés notamment dans les secteurs qui relèvent du champ du ministère de l’agriculture, ministère qui abrite l’enseignement agricole.

L’apprentissage agricole avec près de 35 000 apprentis couvre les quatre domaines de compétence du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt que sont la production agricole, la transformation alimentaire, l’aménagement et les services en milieu rural.

L’enseignement agricole compte actuellement 806 établissements scolaires soit 216 lycées agricoles publics, 365 maisons familiales rurales, 214 lycées agricoles privés et 11 centres médico-éducatifs.

Les 174 établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) ont une composition originale en regroupant dans un seul établissement toutes les voies de formation, soit plusieurs entités : 216 lycées d’enseignement général, technologique et professionnel, 94 centres de formation d’apprentis (CFAA), 152 centres de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA) ainsi que 192 exploitations agricoles et 32 ateliers technologiques.

Sur un total de 161 536 élèves, le public représente 62 064 élèves soit 38,42% du total en 2016.

L’enseignement agricole compte 371 sites de formation par apprentissage, dont 205 publics et 166 privés. L’apprentissage représente 16 % des effectifs en formation Initiale. Le taux d’insertion professionnelle varie entre 78 et 92% selon les formations.

Le nombre d’apprentis dans les CFAA publics représente 75 % de l’effectif. L’apprentissage dans le secteur agricole représente ainsi, à peu près 10% de l’apprentissage total.

L’apprentissage dans l’enseignement agricole s’est développé majoritairement dans les deux secteurs professionnels de la production (41,7%) et de l’aménagement (40,6%). Entre 1996 et 2016 le nombre d’apprentis dans l’enseignement agricole a doublé. (suite…)

Continuer la lecture Le SNETAP-FSU interpelle les parlementaires mayennais sur le projet de loi concernant "la liberté de choisir son avenir professionnel"

Quelle belle victoire collective !

Après plusieurs mois de mobilisations, portées par la section locale du SNETAP, faites de courriers, d'appels à l'administration ou aux élus, de déplacements en délégation à Nantes, à Paris, de…

Continuer la lecture Quelle belle victoire collective !