Projet de fusion Airion-Beauvais – Ribécourt en marche dans la discordance

Le 10 février 2021, le secrétariat général SNETAP-FSU a interpellé la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER) pour dénoncer le projet de fusion mené à marche forcée, sans aucunes décisions de concertation et respect de la méthode arrêtées en novembre 2019 par l’autorité académique.

Il a aussi dénoncé le double discours qui s’entend entre la DRAAF prétendant que rien n’est engagée et les directions d’EPL annonçant que le processus de fusion est bel et bien amorcé !

Et a ajouté le positionnement contre ce projet de la part des élu·es du Conseil municipal de Ribécourt par un vote contre au conseil municipal et une déclaration en ce sens au Conseil d’Administration (CA) d’automne 2020.

Ci-dessous le courrier adressé à la DGER :

lettre DGER fusion Airion Ribecourt v6-1

 

Le SNETAP-FSU souhaite toujours « Obtenir un temps de travail propre à chacun des EPL sur les projets d’établissements respectifs, indépendamment des velléités de fusion de certain·es, conformément à l’engagement pris par l’autorité régionale en novembre 2019. ».

Avec l’appui du secrétariat général, les représentant·es SNETAP-FSU des deux sections concernées et de la section régionale ont produit une fiche alertant sur les conséquences d’une fusion.

Ci-dessous, la fiche PSL sur les conséquences d’une fusion d’établissements :

Fiche PSL fusion etablissement mars 21

 

Les sections SNETAP-FSU de Ribécourt et régionale ont informé la mairie de Ribécourt de leurs actions et réitéré leur demande de soutien lors des CA à venir.

Les sections continuent de dénoncer l’absence de justification et de partage de ce projet pour les établissements et leurs territoires et exigent un débat serein et démocratique.

Fusion Airion-Ribécourt discordances toujours !