• Post category:CHSCTREA

Nantes, le 5 novembre 2020

Monsieur le président du CHSCTREA des Pays de la Loire,

Face à la situation sanitaire en France très inquiétante au regard des chiffres montant une explosion des cas confirmés de covid 19 et de la situation très tendue dans les hôpitaux, le gouvernement a décidé de reconfiner la population.Ce confinement qui n’a que peu de choses en commun avec le premier, exclut les établissements d’enseignement.Un protocole sanitaire qualifié de « renforcé » est sorti sans concertation avec les instances HSCT et laisse les personnels à l’abandon, les mesures barrières ne pouvant toujours être appliquées notamment dans les selfs et dans les internats ( pas de distanciation, manque voire absence points d’eau et de poubelles à déchets spécifiques…). Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation n’a donc pas pris la mesure de ce qui est en train de se passer et témoigne d’une position inconsciente et dangereuse. Pire, il n’ a pas su tirer les leçons du premier confinement. En effet, en l’absence persistante de moyens matériels et humains supplémentaires et de l’impossibilité de respecter les gestes barrières, les établissements d’enseignement sont en passe de devenir de potentiels foyers de contaminations. Cette situation est gravement scandaleuse, nous la condamnons fermement.

Nous rappelons que le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, par l’intermédiaire de ses différentes directions et de services, est responsable de la santé et de la sécurité de tous ses agents et qu’en cela, il doit prendre toutes les mesures pour les protéger. Qu’attendez vous, monsieur le Président du CHSCTREA, pour prendre de vraies mesures protectrices pour vos agents ?

Pour les représentant.e.s du personnel, Laurence BRAULT, secrétaire du CHSCTREA

Déclaration liminaire des représentants des personnels au CHSCTREA des Pays de la loire