C’est pas ma faute si je ne connais pas mes missions !

C’est pas ma faute si je ne connais pas mes missions !

Dans un EPL des Hauts-de-France, grand cafouillage sur les fiches de service et les emplois du temps, accentué par un manque de dialogue.

L’Administration s’est saisie de ce dysfonctionnement, mais quand ce problème sera t-il résolu ?… Dans l’attente, des enseignant·es souffrent…

 

Actuellement, les fiches de service ont été validées par la cheffe du SRFD.

Concernant un EPL des Hauts-de-France, la construction des fiches de service reste toujours laborieuse.

La section SNETAP-FSU de cet EPL s’est saisie de ce dysfonctionnement et a obtenu comme réponse du SRFD la saisine de l’inspection de l’enseignement agricole (d’autres sujets de dysfonctionnement s’ajoutant).

Mais dans l’attente, des enseignant·es restent dans le flou avec le stress qui suit.

Quelques exemples de ces dysfonctionnements :

  • Certain·es enseignant·es en recevant leur fiche de service, validée par le SFRD, découvrent qu’une heure ou deux annuelles d’AP ou de pluri manquent par rapport à l’an passé ou la dernière réunion pédagogique. Ceci sans aucune concertation, ni avertissement au préalable;
  • Certain·es enseignant·es ont fait remonter des erreurs mais n’obtiennent aucune réponse en retour;
  • Certain·es enseignant·es n’ont pas eu la chance, comme leurs collègues, d’obtenir leur fiche de service validée par le SRFD et ceci même après réclamation. Parmi ces enseignant·es, certain·es avaient relevé des erreurs. Pourquoi cette discrimination ?

Donc cela signifie que toutes et tous les enseignant·es n’ont pas forcément connaissance des heures qu’elles·qu’ils doivent effectuer.

Et ce ne sont pas les emplois du temps qui permettront d’éclairer correctement ces enseignant·es.

Car ceux-ci sont aussi source d’erreurs. Pour certain·es enseignant·es, il manque des séances. Nous observons même qu’au sein d’une même classe, un groupe d’élève peut avoir une séance, et pas l’autre groupe. Bien entendu, à chaque fois ces manquements ont été signalés.

Comment dans ces conditions, les enseignant·es peuvent-elles·ils planifier leurs séances ou interventions ?

Les décisions collectives lors des dernières réunions pédagogiques semblent ne pas être respectées ou semblent être modifiées sans aucun avertissement aux personnes concernées.

L’équipe enseignante peut émettre des doutes sur le fait que tous les volumes horaires sont effectivement affectés pour nos élèves comme l’indique nos référentiels. Par exemple, est-ce que toutes les heures de pluri du référentiel sont bien affectées à nos élèves ?

Mais suite à ce déni de dialogue, il est très difficile de vérifier.

Le directeur adjoint comprend-t-il les attentes du référentiel et de son équipe pédagogique ?