Urgence AESH et Pôles inclusifs d’accompagnement localisés à l’EN

Éducation nationale : Urgence AESH et Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL)

Dans le cadre de la nouvelle loi école inclusive du ministre Blanquer, un nouveau cadre de gestion des AESH a été mis en place par la circulaire du 5 juin 2019.

A partir de la rentrée, tous les contrats signés ou renouvelés seront des contrats de droit public de trois ans.

Dans l’académie de Lille des collègues AESH reçoivent des courriers de non-renouvellement alors même qu’elles/ils exercent parfois depuis plusieurs années sans qu’aucun motif sérieux n’ait été évoqué auparavant.

Signez la pétition afin de dire non à la dégradation des conditions de travail déjà précaires des AESH et pouvant par ricochet concerner nos collègues AESH de l’EAP ! …

Le ministre Blanquer, par cette circulaire, maintient la précarité et l’absence de reconnaissance professionnelle pour les AESH. La FSU a défendu la création d’un corps de fonctionnaires pour les AESH, seul à même de répondre durablement aux enjeux de l’accompagnement des élèves en situation de handicap. La FSU est intervenue tout au long de la rédaction de cette circulaire et a pesé pour que celle-ci mette le plus possible les AESH à l’abri de l’arbitraire. La FSU reste opposée à la création des PIAL, outil de gestion au service de la flexibilité de l’accompagnement humain, il n’est ni au service des élèves, ni au service d’une amélioration du métier d’AESH.

Coté enseignement agricole, la situation des AESH n’est pas meilleure, si ce n’est pire. Beaucoup de nos collègues n’ont même pas le statut AESH.

Signez la pétition afin de dire non à la dégradation des conditions de travail déjà précaires des AESH !

Lien : Pétition contre la création des PIAL et contre le maintien de la précarité des AESH