Le mépris en Gironde, Blanquer visite une MFR ….

Visite de Blanquer Blaye MFR

Visite de Blanquer Blaye MFR

LA TOURNEE DE LA COLERE

C’est le 4ème lundi consécutif que le SNETAP-FSU Nouvelle-Aquitaine exprime son opposition aux réformes éducatives en cours et à la casse organisée du service public.

Après Montauban, Blanquefort, Limoges, c’est devant la MFR de Blaye que le SNETAP-FSU accompagné de Sud Éducation, du SNUEP-FSU, du « collectif  blayais parents, enseignants  du primaire et du secondaire » a accueilli le ministre Blanquer qui venait étrenner « les permanences ministérielles ». Outil magique  faisant suite au grand débat qui doit permettre à ceux d’en haut de venir discuter avec ceux d’en bas… triés sur le volet !

EXERCICE RATE POUR BLANQUER

Sa journée a débuté à Lormont  où il devait s’exprimer devant des maires sur les politiques éducatives et leur mise en œuvre. Son arrivée s’est faite sous les huées de l’intersyndicale et des collectifs présents.

A Blaye, les militant.es du SNETAP-FSU sont très vite repérée.es et  leur identité contrôlée par les nombreuses forces de l’ordre. Tous et toutes les militant.es seront ensuite stoppé.es devant la MFR. Finalement, Blanquer entrera piteusement par un accès secondaire actuellement  réservé à un chantier !

Il refusera de recevoir en personne  une délégation  comme demandé par le SNETAP-FSU, se contentant  de missionner quelques personnes du rectorat et le DRAAF adjoint Nouvelle-Aquitaine.

Les membre de la délégation ( une enseignante de primaire et une de collège locaux, une représentante du SNUEP-FSU ( lycée pro), une parent d’élève et un représentant du SNETAP-FSU)  ont porté leurs revendications, pas certain qu’elles soient entendues, les personnes envoyées par Blanquer avait à peine de quoi écrire.

Sud-Ouest titrait « Blanquer vient passer les oraux ».

Le SNETAP-FSU dit « Blanquer ZERO »

Le ministre vient soit disant à l’écoute de la population, mais il reste sourd, refuse de la voir, pire encore, il fait insulte au service public en choisissant un établissement agricole privé, invité par la député de la circonscription qui vante les mérites de la MFR : «  il est venu voir ce modèle de la formation, de l’alternance, de l’apprentissage.. qui l’intéresse » Sud-Ouest du 08 juillet 19.

Le SNETAP-FSU présent dans la délégation a eu le temps de préciser que ce modèle était loin d’être parfait.

Les cris de Blanquer démission ont ponctué son déplacement en Gironde.